Bilans annuels Bilan des concours Prométhée et Max-Pol Fouchet 2009



Bilan des concours Prométhée et Max-Pol Fouchet 2009

140 candidats (112, en 2008, 125 en 2007, 137 en 2006): 51 recueils de nouvelles 89 de poésie.

Participants: 22 femmes, 29 hommes pour le Prométhée; 42 femmes, 47 hommes pour le Max-Pol Fouchet.de 17 à 86 ans. 


Présélection du jury départemental : 6 recueils de nouvelles, 12 recueils de poésie. A partir de ce premier choix, le jury régional, qui s’est réuni à Lourdes, le 1er mai et le 5 mai, a établi la sélection soumise à l’appréciation du jury international: 3 recueils de nouvelles, 6 recueils de poésie.

Finalistes: 9 auteurs (3 femmes et 6 hommes). Age moyen des finalistes: 52 ans (de 32 à 64 ans).


Nationalités: française mais aussi algérienne, italienne, néerlandaise, tunisienne, suisse.


Professions
: enseignants (tous niveaux) mais aussi étudiants, agent de sécurité, animatrice yoga, artiste peintre, artiste plasticien, assistant de direction, auteur-compositeur, cadre administratif, cadre commercial, chargé de communication, chercheur, conducteur d’opération, conférencière, consultant, critique d’art, musicienne, infirmier, ingénieur, journaliste, psychologue, maçon, comédien, contrôleur des impôts, conseillère d’orientation, correctrice, dirigeant d’entreprise, éducateur, fonctionnaire, gestionnaire administratif, infographe, informaticien, ingénieur logiciel, ingénieur travaux publics, logisticien, médecin, orthophoniste, animateur socioculturel, orthophoniste, chargé de recherche en électronique/informatique, metteur en scène, notaire, paramédical, paysagiste, rédacteur, responsable informatique, responsable management qualité, secrétaire médicale, technicien en électricité, vétérinaire…


Les participants ont été informés par la presse régionale, les revues, la Société des Gens de Lettres, mais aussi les amis, “le bouche à oreille”, et Internet. La plupart des candidats ont téléchargé le règlement se trouvant sur le site de l’Atelier Imaginaire.


Les principales caractéristiques des deux prix:

- ce sont d’abord des concours: il convient de faire acte de candidature
- les concours sont permanents: il n’y a pas de date limite pour s’inscrire
- les prix sont décernés sur manuscrit et récompensent des talents nouveaux
- les recueils primés sont édités (poésie: Le Castor Astral nouvelles: Editions du Rocher)
- l’anonymat des auteurs primés n’est levé qu’une fois la décision acquise
- l’importance des jurys internationaux (deux jurys de vingt auteurs de premier plan)
- les genres promus: la nouvelle et la poésie
- leur ancienneté: les prix sont remis simultanément depuis 1982
- leur qualité: bien qu’il s’agisse de prix de révélation et non de consécration, ils ne sont pas nécessairement décernés. De même, le jury peut décider de l’attribution d’un prix spécial, avec édition du recueil, dans les mêmes conditions que celui du lauréat
- la remise des prix en province, point d’orgue d’une quinzaine littéraire et artistique dans les Hautes-Pyrénées (cent rencontres et spectacles).


Les jurés internationaux se sont réunis le jeudi 18 juin, à la Maison des Pyrénées de Paris, à l’initiative de Guy Rouquet, président de l’Atelier Imaginaire, fondateur des prix, faisant office de président de séance, mais sans voix délibérative car étant, à ce stade de l’épreuve, le seul à connaître l’identité des finalistes. La décision des deux jurys sera officialisée fin juin. 


Prix Prométhée
: Alain Absire, Marie-Louise Audiberti, Christiane Baroche, Marie-Claire Blais (Québec), Jean Claude Bologne (Belgique), Rachid Boudjedra (Algérie), Georges-Olivier Châteaureynaud, Annie Cohen, Régine Detambel, Abdelkader Djemaï (Algérie), Nedim Gürsel (Turquie), Alain Kewes, Martine Le Coz, Jean-Luc Moreau, Patricia Reznikov, Ghislain Ripault, Marie Rouanet, Joël Schmidt, Emmanuelle Urien.

Au terme de ses délibérations, le jury décidé d’attribuer le prix Prométhée de la nouvelle au recueil intitulé «Porte-Poisse» de Marie Larrey, née à Bordeaux en 1945, demeurant à Montpellier. Le prix a été décerné au deuxième tour grâce aux voix de Marie-Louise Audiberti, Christiane Baroche, Marie-Claire Blais, Georges-Olivier Châteaureynaud, Régine Detambel, Abdelkader Djemaï, Ghislain Ripault, Emmanuelle Urien. Il a été convenu que le titre serait modifié et qu’une nouvelle au moins, sans doute deux, jugée plus faible, serait remplacée. 
« La Ligne bleue » a réuni six votes, ceux de Nedim Gürsel, Jean Claude Bologne, Annie Cohen, Alain Kewes, Jean-Luc Moreau et Marie Rouanet. Quant à « Merci Schubert », il a été préféré par Patricia Reznikov, Christiane Baroche, Martine Le Coz et Joël Schmidt.
La mise au point du recueil a été réalisée au cours des quatre semaines suivant l’attribution du prix sous condition. Le titre retenu est A travers les étés. Régine Detambel, particulièrement enthousiaste à l’endroit de l’œuvre primé, a accepté de le préfacer. L’ouvrage sera mis en fabrication durant le mois d’août par les éditions du Rocher, partenaire de l’Atelier Imaginaire depuis 1997. Sa mise en librairie sera faite à compter de la mi-octobre.

S’agissant du prix de poésie Max-Pol Fouchet, il a été décidé de ne pas l’attribuer, et cela pour la première fois de son histoire. En effet, au deuxième tour, le manuscrit réunissant le plus grand nombre de suffrages n’emportait pas suffisamment l’adhésion du jury, y compris celle de plusieurs jurés l’ayant placé en tête. Ce recueil est « Voyage du rien », préféré par Eric Brogniet, Jean-Michel Maulpoix, Sylviane Dupuis, Jean-Pierre Lemaire, Seyhmus Dagtekin, Guy Goffette et Claude Mourthé. Toujours au deuxième tour, « la Crique d’Aphrodite » réunissait cinq votes, ceux de Werner Lambersy, Marie-Claire Bancquart, Pierre Oster, Vénus Khoury-Ghata et Luis Mizon, et « Pluie d’été », les voix de Jean Métellus, Michel Baglin et Bernard Mazo. Claude Mourthé, qui a voté pour ce manuscrit au premier tour, a déplacé sa voix sur « Voyage du Rien » au deuxième tour, tout comme Guy Goffette, qui avait d’abord voté, avec beaucoup de réserves, pour « Cabinets de curiosités ». Pour ce qui est des autres recueils, ils étaient plus nettement distancés : « L’un contre l’autre » ayant les voix de Georges-Emmanuel Clancier et Anise Koltz, « Filigranes du silence », celle de Jean Bertho. Après discussion, il a été décidé de ne pas décerner le prix. Fallait-il pour autant priver les candidats, les adhérents, les participants à l’opération 2000 jeunes d’un recueil de poésie ? Non. Guy Rouquet, fondateur des prix et président de l’Atelier Imaginaire, a proposé de faire ce qui avait fait à deux reprises dans le passé avec le concours Prométhée: publier un recueil collectif réunissant les poèmes des trois meilleurs finalistes et quelques textes inédits des poètes œuvrant au sein du jury. Cette proposition a été retenue, recueillant l’assentiment des trois finalistes plus particulièrement remarqués. L’ouvrage, dont le titre sera "Ton Monde est le mien", sera publié au mois d’octobre par les éditions du Castor Astral, également partenaire de l’Atelier Imaginaire depuis 1997.

 Prix Max-Pol Fouchet: Michel Baglin, Marie-Claire Bancquart, Claude Beausoleil (Québec), Jean Bertho, Eric Brogniet (Belgique), Georges-Emmanuel Clancier, Seyhmus Dagtekin (Turquie), Sylviane Dupuis (Suisse), Guy Goffette (Belgique), Vénus Khoury-Ghata (Liban), Anise Koltz (Luxembourg), Werner Lambersy (Belgique), Jean-Pierre Lemaire, Jean-Michel Maulpoix, Bernard Mazo, Jean Métellus (Haïti), Luis Mizon (Chili), Claude Mourthé, Pierre Oster, André Schmitz (Belgique).

La remise des prix se tiendra au Palais des Congrès de Lourdes le dimanche 25 octobre (entrée libre). 


Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page à un correspondant Nous contacter