Règlements concours PRIX DE POÉSIE MAX-POL FOUCHET



PRIX DE POÉSIE MAX-POL FOUCHET

 REGLEMENT DETAILLE DU PRIX
DE POESIE MAX-POL FOUCHET

Article 1 

     Mesdames Marie-Claire Bancquart, Linda Maria Baros (Roumanie), Magda Carnecci (Roumanie),  Syviane Dupuis (Suisse), Vénus Khoury-Ghata (Liban), Messieurs Claude Beausoleil (Québec), Jean Bertho, Eric Brogniet (Belgique), Georges-Emmanuel Clancier, Seyhmus Dagtekin (Turquie),  Guy Goffette (Belgique), Werner Lambersy (Belgique), Jean-Pierre Lemaire, Jean-Michel Maulpoix, Bernard Mazo, Jean Métellus (Haïti), Luis Mizon (Chili), Pierre Oster et Jean Portante (Luxembourg)  composent le jury international du prix Max-Pol Fouchet. Décerné sur manuscrit, le prix est destiné à promouvoir un poète d'expression française, inconnu ou méconnu. Le jury se réunit à l’initiative de M. Guy Rouquet, fondateur du prix et président de l’Atelier Imaginaire.

Article 2 

     Il n’y a pas de date limite de candidature : le concours est annuel et permanent. Il est ouvert à tout poète libre de ses droits. Ce dernier participe en faisant acte de candidature et en présentant un recueil inédit ou publié à compte d’auteur. L’ouvrage comprend de soixante à cent pages numérotées. Sa composition est laissée à la libre appréciation de l’auteur. A condition que ce dernier en ait conservé le copyright, les poèmes présentés peuvent avoir été publiés dans une revue.
     

Article 3 

     L'oeuvre primée est préfacée par un membre du jury international. Elle est éditée et diffusée sous la responsabilité matérielle et administrative des Editions Le Castor Astral (Paris). Une coédition avec d'autres partenaires francophones pourra être envisagée. Le travail éditorial s'effectue en étroite collaboration avec les jurés internationaux et l'Atelier Imaginaire.

Article 4 

     Le lauréat reçoit le parrainage du jury international et 
devient Prix Max-Pol Fouchet de l'année en cours. Il peut user de cette mention pour toute démarche utile à ses intérêts.

Article 5 

     Une triple sélection - départementale, régionale puis internationale - départage progressivement les candidats. Elle préserve, en toute circonstance, l'identité des participants.

Article 6 

     Sauf empêchement majeur, tout texte est assuré d'un minimum de deux lectures distinctes dans les semaines suivant son enregistrement. Pour faciliter le travail du jury départemental ou du jury régional, il est recommandé d'adresser deux exemplaires de chaque oeuvre inscrite. Ces deux exemplaires sont présentés ensemble, et de façon identique (cf. art. 17 et 18).

Article 7

     L'importance de la sélection initiale dépend de la qualité des envois. Elle varie généralement d'une dizaine à une vingtaine de titres par an.

Article 8

     Les textes remarqués sont soumis à l'appréciation d'un jury de dimension régionale dont le rôle consiste à établir la  sélection proposée à la lecture du jury international. Les jurés régionaux se déterminent en fonction du niveau des manuscrits. Ils peuvent ne rien distinguer mais, d'ordinaire, cinq à huit textes sont retenus chaque année.

Article 9

     Les finalistes sont immédiatement informés de leur sélection ; ils disposent alors de quinze jours pour faire parvenir un envoi complémentaire d'une quinzaine de copies au secrétariat de l'Atelier Imaginaire (une par juré international). Ces copies - d'une lisibilité parfaite et en tout point conformes au texte initial - sont aussitôt remboursées par l'association, dès réception du colis (à l'exception des frais de reliure et des suppléments inhérents à des envois en chronopost ou équivalent).
Au terme du concours, les notes critiques ou fiches de lecture rassemblés par l'Atelier Imaginaire sont adressés aux auteurs concernés.
Tout finaliste est tenu de réserver ses droits à l'éditeur choisi par l'Atelier Imaginaire jusqu'à la notification de la décision du jury international.

Article 10 

     Le meilleur candidat est déterminé à l'issue d'une délibération du jury international. Cette dernière se tient au moment le plus opportun, généralement au mois de juin. Le jury peut différer sa réunion ou se réunir une nouvelle fois, en automne, pour arrêter son choix.

Article 11 

     Le candidat distingué par le jury international est invité à rencontrer M. Guy Rouquet dans les meilleurs délais. Il prend alors connaissance des appréciations du jury et, le cas échéant, des réserves formulées ou des conditions suspensives à l’attribution du prix (remplacement ou suppression de poèmes jugés plus faibles par exemple). Les corrections éventuelles sont apportées par le lauréat sous le contrôle de M. Guy Rouquet, mandataire du jury international et de l’éditeur. Sitôt ces rectifications faites, le candidat devient effectivement lauréat du concours. 

Article 12 

     S'il est dans l'impossibilité de rencontrer M. Guy Rouquet (ou son délégué), le candidat a toute latitude d'assurer la finition de son texte par voie épistolaire ou téléphonique. En tout état de cause, la mise au point définitive doit être assurée dans les deux mois suivant l'annonce faite au bénéficiaire de la décision du jury international. Passé ce délai, le candidat s'expose à perdre tous les avantages espérés. Il appartiendra alors à M. Guy Rouquet d'apprécier la situation  et d'accorder au besoin une prolongation supplémentaire.

Article 13 

     La proclamation officielle des résultats se déroule au Palais des Congrès de Lourdes, traditionnellement un dimanche de la deuxième quinzaine du mois d'octobre,
dès la publication de l'ouvrage primé. Elle se tient en présence du lauréat, des jurés internationaux, régionaux et départementaux, de l'éditeur, des membres de l'Atelier Imaginaire et de leurs invités.
Le lauréat est présenté à la presse et s'entretient en toute liberté avec le public.

Article 14 

     Le lauréat est invité à passer quatre journées complètes à Lourdes et dans ses environs. Il accorde à cette occasion ses premières signatures publiques et rencontre - à l'initiative de l'Atelier Imaginaire - ses premiers lecteurs, notamment des lycéens et étudiants.
Le séjour est offert par l'Atelier Imaginaire. Les frais de déplacement restent à la charge du lauréat. Cependant, les organisateurs s'engagent à tout mettre en oeuvre pour les prendre à leur compte, quelle que soit la distance séparant Lourdes du domicile du lauréat.

Article 15 

     L'Atelier Imaginaire s'engage à aider le lauréat aussi longtemps que ce dernier en manifestera le besoin et à acquérir auprès de l'éditeur huit cents exemplaires de l'ouvrage primé.

Article 16 

     Tout auteur remarqué par le jury régional a connaissance des critiques formulées à son endroit.

Article 17

     Le texte est dactylographié recto, avec marge et interligne suffisants. Polices de caractères conseillées : Times New roman ou Arial (taille 12). Les pages sont numérotées. Une table des matières rappelle les différents titres ou parties.

Article 18

     L'ouvrage est relié simplement, ou présenté dans une chemise cartonnée, - chaque poème étant alors agrafée en un seul point (angle supérieur gauche). Il ne porte ni nom ni signature ni adresse mais seulement son titre. Un code personnel d'identification sera apposé par le secrétariat de l'Atelier Imaginaire. Il sera communiqué au candidat dès réception de son ouvrage et il conviendra de le rappeler dans toute correspondance éventuelle avec les organisateurs.

Article 19

     L’acte de candidature, dûment rempli, est joint à l’envoi du texte. Il se trouve dans une enveloppe simple, glissée à l’intérieur de l’ouvrage. L’enveloppe est non cachetée; elle renferme trois autres enveloppes autocollantes, libellées à l’adresse du candidat et affranchies au tarif postal en vigueur (coupons internationaux au besoin) destinées à informer régulièrement du déroulement de l’épreuve. Par ailleurs, cette enveloppe contient obligatoirement la somme de vingt euros (chèque bancaire ou virement postal) pour frais de secrétariat et d’organisation à l’ordre de l’Atelier Imaginaire. Pour les paiements émis hors de France s’assurer que cette somme sera intégralement versée à l’Atelier Imaginaire
( Réf. Crédit Agricole Pyrénées Gascogne - Compte: L'Atelier Imaginaire - International Bank Account (IBAN) : N° pour l'étranger : FR76 1690 6130  0321 8291 1530 312  - Bank identifier Code (Bic)  AGRIFRPP869).   La participation aux frais pourra être exceptionnellement réduite ou supprimée pour les auteurs en proie à de réelles difficultés matérielles ou administratives. Les dispenses éventuelles sont délivrées par le Bureau de l’Atelier Imaginaire; elles doivent être demandées le mois précédant l’envoi du manuscrit. 
     
Article 20

     Tout candidat peut participer avec plusieurs ouvrages à la condition de s'acquitter des frais correspondants (demi-tarif à partir du deuxième texte présenté dans le cadre du même concours).

Article 21

     La communication du numéro de code et l'enregistrement du chèque d'inscription font foi. Ils tiennent lieu d'accusé de réception.

Article 22

     L’ouvrage est expédié par envoi postal simple à : M. Guy Rouquet - Président de l’Atelier Imaginaire - Concours Max-Pol Fouchet – B.P n° 2 - 65290 Juillan (France). 

   
Article 23

       Les candidats qui désirent le retour de leur(s) texte(s) joignent à leur envoi une enveloppe timbrée au format approprié. Cette grande enveloppe comporte les nom, prénom(s), et adresse du candidat. Les manuscrits sont retournés aux auteurs en fonction des délibérations successives ou au terme de l'épreuve. Il n'est procédé à aucun renvoi  en port dû ou contre-remboursement.

Article 24

     Le plus grand soin est apporté à l'examen et à la conservation des textes. Cependant, l'Atelier Imaginaire décline toute responsabilité en cas de perte ou de détérioration du (ou des) texte(s) adressé(s). Le candidat veille à la solidité de ses emballages (envoi et retour).

Article 25

     Une copie du texte de chaque finaliste pourra être archivée.

Article 26

     Le jury international peut décider de ne pas décerner le prix si aucun envoi ne lui en paraît digne. Inversement, il se réserve le droit de distinguer d'autres textes ou candidats qui pourront faire l'objet d'une promotion spéciale (recommandations à des revues, publication dans un ouvrage collectif préfacé par un juré international).

Article 27

     Les décisions des trois jurys sont sans appel.

Article 28

     Tout candidat est avisé personnellement des résultats et reçoit un bilan complet du concours dans le mois suivant la délibération finale. Un exemplaire de l’ouvrage couronné lui est adressé sitôt son édition (remise du prix). Dans l’hypothèse où le prix ne serait pas attribué, une oeuvre de remplacement sera proposé (Collection de l’Atelier Imaginaire).
     L’ouvrage couronné concerne l’année pour laquelle le candidat a concouru. Compte tenu des délais de sélection, puis d’édition du manuscrit primé, les deux années ne coïncident pas nécessairement (Ex. candidature en mai 2011 ==> prix 2012).    

Article 29

     Les articles 16, 18 et 28 seront honorés dans la mesure où le candidat aura adressé les enveloppes appropriées - correctement remplies et affranchies - lors de son inscription (article 19).

Article 30

     Le fait de poser sa candidature implique l'acceptation intégrale du présent règlement.

LOURDES, 10 mars 2011


Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page à un correspondant Nous contacter