Qui sommes-nous ? MAX-POL FOUCHET OU LE PASSEUR DE RÊVES



<table cellspacing="10" cellpadding="10" align="center" border="0"><tr><td><img height="190" src="pics/images/mpfnb.jpg" width="136" border="0" /> </td><td><div align="left"><font face="Arial,Arial,Helvetica,sans-serif,sans-serif''" color="#ff8000" size="2"><strong>Ici un texte de haut de page... </strong></font></div></td></tr><tr><td colspan="2"><font face="Arial,Arial,Helvetica,sans-serif,sans-serif" color="#545bdc" size="2"><strong><font face="Arial,Arial,Helvetica,sans-serif,sans-serif" color="#545bdc" size="2"><strong><p>&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;Livre-hommage r&eacute;alis&eacute; &agrave; l&rsquo;occasion du vingti&egrave;me anniversaire de la mort de Max-Pol Fouchet &agrave; V&eacute;zelay o&ugrave; il &laquo; jetait l&rsquo;ancre &raquo; pour s&rsquo;adonner plus pleinement &agrave; l&rsquo;&eacute;criture de son &oelig;uvre (1913-1980). Comprenant 40 photographies en noir et blanc prises par le grand voyageur en Inde, Egypte, Cameroun, Tchad, Mexique, Guatemala, Bolivie, P&eacute;rou, Portugal, Pologne, France&hellip;, le livre donne &agrave; voir des visages, des rivages et des paysages saisis par l&rsquo;&oelig;il exerc&eacute; du &quot;po&egrave;te&rdquo; tout en permettant de &laquo; go&ucirc;ter &raquo; quelques-uns de ses textes, in&eacute;dits ou m&eacute;connus. </p><p>&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;Chaque photographie a inspir&eacute; une r&eacute;flexion offerte pour la circonstance par ses amis, la plupart &eacute;crivains ou artistes de renom. Les participants ont &eacute;t&eacute; invit&eacute;s &agrave; laisser vagabonder souvenirs et &eacute;motions par l&rsquo;Atelier Imaginaire, ma&icirc;tre d&rsquo;&oelig;uvre du projet, en concertation avec Marianne Fouchet, fille unique de l&rsquo;&eacute;crivain, et l&rsquo;association &laquo; Les amis de Max-Pol Fouchet &raquo;. </p><p>&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;Con&ccedil;u, agenc&eacute; et pr&eacute;fac&eacute; par Guy Rouquet, pr&eacute;sident de l&rsquo;Atelier Imaginaire et fondateur du prix de po&eacute;sie Max-Pol Fouchet, le livre est agr&eacute;ment&eacute; de quelques portraits de l&rsquo;artiste r&eacute;alis&eacute;s par Jean-Pol Stercq, photographe. </p><p>&nbsp;</p><div align="center"><img height="146" src="pics/images/burmpf.jpg" width="210" border="0" /> <br /><font size="1">Le Bureau de V&eacute;zelay</font> </div><p><font color="#000000">&nbsp;&nbsp;&nbsp;</font></p><font color="#000000"><u>Les contributions originales sont de :</u> </font><font color="#000000"><font color="#000000"><p>&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;Olympia Alberti - Jos&eacute; Artur - Marie-Claire Bancquart Yves Berger - Jean Bertho - Rachid Boudjedra - Jacques Brachet - Andr&eacute; Brincourt - Eric Brogniet - Jacques Chancel Edmond Charlot - Andr&eacute;e Chedid - Georges-Emmanuel Clancier - Pierre Dumayet - Julien Gracq - Marcel Jullian Ladislas Kijno - Jean Lacouture - Charles Le Quintrec Hubert Nyssen - Ren&eacute; de Obaldia - Jean Orizet - Andr&eacute; Parinaud - Patrick Poivre d&rsquo;Arvor - Jean Roire - Guy Rouquet - Jules Roy - Claude Santelli - Henri Zerdoun. </p></font><div align="center"><img height="220" src="pics/images/dismpf.jpg" width="161" border="0" /> <br /><font size="1">Le discours de Max-Pol Fouchet</font> </div><div align="center" /><div align="center" /><div align="center"><div align="center"><div align="left"><em><div align="left"><em><font color="#0000ff">&quot;Apr&egrave;s avoir couru le monde pour s&rsquo;assurer de la r&eacute;alit&eacute; et v&eacute;rifier ses r&ecirc;ves &agrave; la fa&ccedil;on de Nerval, apr&egrave;s avoir lu tous les livres comme les buveurs illustres chers &agrave; Rabelais afin de les r&eacute;v&eacute;ler au plus grand nombre, Max-Pol Fouchet avait choisi de se retirer &agrave; V&eacute;zelay. Son prestige &eacute;tait immense. La radio (Le Journal musical d&rsquo;un &eacute;crivain&hellip;), mais davantage encore la t&eacute;l&eacute;vision (Le Fil de la vie, Lectures pour tous, Terre des arts, Les Impressionnistes&hellip;) lui avaient conf&eacute;r&eacute; une aura extraordinaire. Rien de ce qui est humain ne lui &eacute;tait &eacute;tranger. </font></em><em><p align="left"><font color="#0000ff">En ao&ucirc;t 1980, l&rsquo;homme de Fontaine et de toutes les rencontres &eacute;tait un voyageur &agrave; l&rsquo;ancre quand, venant du plus profond de la ligne de nuit, le mascaret qu&rsquo;il aimait tant vint le chercher pour l&rsquo;entra&icirc;ner sur cet autre versant qu&rsquo;il ne craignait pas. Car de la mort il s&rsquo;&eacute;tait fait une amie, la consid&eacute;rant comme le &laquo; piment &raquo; m&ecirc;me de la vie. </font></p><p align="left"><font color="#0000ff">&laquo; Mari&eacute; &agrave; la po&eacute;sie &raquo;, &laquo; amant de Libert&eacute; &raquo;, &laquo; agnostique mystique &raquo;, ce travailleur infatigable voulait &ecirc;tre fort pour les autres. Centre et mesure de toutes choses, l&rsquo;homme le fascinait, qu&rsquo;il s&rsquo;employa &agrave; rejoindre parmi les peuples nus comme le long des rives du Gange, dans la vall&eacute;e du Nil comme sur les hauts plateaux andins ou mexicains. Le professeur d&rsquo;enthousiasme qu&rsquo;il &eacute;tait n&rsquo;eut de cesse d&rsquo;&eacute;clairer de son sourire le c&oelig;ur de ses semblables, l&rsquo;incitant &agrave; r&eacute;sister contre la m&eacute;diocrit&eacute; et la tyrannie, l&rsquo;invitant &agrave; traverser les apparences pour s&rsquo;ouvrir &agrave; la vraie vie. </font></p><p align="left"><font color="#0000ff">Ils sont nombreux &agrave; &ecirc;tre redevables &agrave; Max-Pol Fouchet de cette seconde naissance, la seule qui compte vraiment dans la mesure o&ugrave; l&rsquo;essentiel se r&eacute;v&egrave;le quand tombent les masques et que s&rsquo;&eacute;croulent les d&eacute;cors. Car cet aventurier de l&rsquo;esprit, qui avait pour patrie la langue fran&ccedil;aise, &eacute;tait un &eacute;veilleur hors pair. En conduisant les autres vers le secret des &oelig;uvres et la connaissance v&eacute;ritable, l&rsquo;humaniste n&rsquo;avait qu&rsquo;un souci : relier les hommes en &eacute;tablissant un &laquo; pont d&rsquo;&oelig;uvres et d&rsquo;images &raquo; entre les si&egrave;cles, les peuples et les cultures. Parce que chacun est n&eacute;cessaire &agrave; l&rsquo;autre, il importe que, partout o&ugrave; nous nous trouvions, nous participions &agrave; la transmission d&rsquo;un h&eacute;ritage sans cesse enrichi. </font></p><p align="left"><font color="#0000ff">Ce livre s&rsquo;inscrit dans le droit fil de cette certitude &agrave; la fois simple et admirable. Il se veut avant tout passage de t&eacute;moin &agrave; l&rsquo;aube d&rsquo;un nouveau si&egrave;cle qui est aussi celle d&rsquo;un nouveau mill&eacute;naire. Plus humblement, une g&eacute;n&eacute;ration est invit&eacute;e &agrave; se mettre &agrave; l&rsquo;&eacute;coute d&rsquo;une autre pour passer une bonne partie de ses songes &agrave; la suivante. Des cl&eacute;s sont offertes, des chemins propos&eacute;s, qui ouvrent sur les chemins buissonniers de la vie et de la cr&eacute;ation. Les grands r&ecirc;veurs y trouveront des fontaines &agrave; la mesure de leur soif.&rdquo;</font> </p><p align="right"><font color="#0000ff">Guy Rouquet</font></p></em></div><p align="center">&nbsp;</p><div align="center"><font color="#ff0000">Commander &quot;Max-Pol Fouchet ou le passeur de r&ecirc;ves&quot;</font> <br /><font color="#008000">LE CASTOR ASTRAL</font> <br /><font color="#0000ff">EN COLLABORATION AVEC L&rsquo;ATELIER IMAGINAIRE <br />ET L&rsquo;ASSOCIATION DES AMIS DE MAX-POL FOUCHET </font></div><p align="center">&nbsp;</p></em></div></div></div></font></strong></font></strong></font></td></tr></table>

<strong><font size="3"><font face="Times New Roman"><font color="#990000">L'Atelier Imaginaire recommande d'&eacute;couter&nbsp;:</font> <br /></font></font></strong><font color="#ff3300"><font size="3" face="Times New Roman"><strong>Fontaine, une source de la r&eacute;sistance po&eacute;tique&nbsp;</strong></font><font size="3" face="Times New Roman"><strong>(avec le po&egrave;te Georges-Emmanuel Clancier)<br /></strong></font></font><font color="#990000" size="3" face="Times New Roman">En avril 1939, la revue&nbsp;<em>Mithra</em>&nbsp;devient&nbsp;<em>Fontaine</em>, plac&eacute;e, depuis Alger, sous la direction de Max-Pol Fouchet. &laquo;&nbsp;<em><em>Sonne l&rsquo;heure de la po&eacute;sie, quand sonne l&rsquo;heure du mensonge</em>&nbsp;&raquo;</em>, se positionne, d&rsquo;embl&eacute;e, l&rsquo;&eacute;crivain.<br /></font><font face="Times New Roman"><font size="3"><font color="#990000">Un superbe documentaire de St&eacute;phane Bonnefoi, r&eacute;alis&eacute; par S&eacute;verine Cassar.<br />Émission de France Culture du 10 janvier 2012 (Po&eacute;sie et Histoire).&nbsp;&nbsp;<br /></font></font><strong><a href="http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-poesie-et-histoire-24-2012-01-10"><font color="#0000ff" size="2">http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-poesie-et-histoire-24-2012-01-10</font></a></strong></font><strong><font color="#0000ff"><font size="2"><font face="times new roman,times,serif">&nbsp;&nbsp;&nbsp;<br /></font></font></font></strong>

Haut de page

Actualités

Imprimer la page Envoyer le lien de cette page à un correspondant Nous contacter